Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 18:45

 


 

Dans la série incontournable de la Sierra de Guara, on était un certain nombre à avoir coché cette date. Il est vrai que cette descente est rarement proposée car très longue, nécessitant un certain débit, une météo sûre....Les conditions semblaient cette fois réunies et André, dans sa grande sagesse, nous impose un réveil à 5 heures du matin en prévision de cette longue journée. Bon on se dit qu'avec les "avions de chasse" du TIS en mulets, on va quand même pas y passer la journée.

Départ donc à 6 heures 13 (précisément n'est ce pas Thierry) pour un marche de 2 heures 30/ 3 heures en remontant le canyon Andrebot, puis direction le Dolmen et Nasarre. Ce chemin est finalement assez agréable et pas trop cassant, et on vient à penser que pour l'approche de Mascun ou d'Otin, même si ce dernier est plus long il est beaucoup moins fatiguant.

 

On croise quelques personnes à l'entrée du canyon (un groupe) et des connaissances qui vont nous servir d'éclaireurs. La première partie est encaissée et très aquatique, c'est une succession de longs passages de nage (le bief final du petit mascun est de la rigolade), de chaos dans lesquels il y a beaucoup de possibilités de jeux (syphons,....) et de cascade (rappels/saut).

 

On s'arrête pour manger vers 12 heures 30 à l'endroit où le canyon s'ouvre. Commence alors une la partie du canyon avec pas mal de marche et encore de biefs dans une eau magnifique entourée de parois verticales immenses. Cette partie est d'ailleurs ponctuée d'une ou deux cascades (ou sauts). D'ailleurs, on s'étonne pas mal de ce phénomène (certains ont tout sauté...un peu chaud quand même attention) et on se demande si finalement c'est pas un des canyons les plus ludiques de la Sierra !

 

On arrive finalement aux "peupliers" tant attendus qui marquent le début du Barrasil. Juju essaie de murmurer à l'oreille des chevaux pour qu'ils nous ramènent les sacs à Rodellar sans succès. On connaissait les sacs pour aspirateur mais pas l' "aspirateur à sacs" qu'on a d'ailleurs pas retrouvé !

 

Tout le monde dit que cette dernière partie est longue, et on commence à s'en rendre compte. On prend notre mal en patience et on voit finalement le pont arrivé. Une bonne journée de 11 heures 30.


A faire absolument.

 

Ps: prévoir quand même une bonne condition physique (ou des genoux, des abdos et des pecs de rechange) et de partir tôt (faut toujours écouter les anciens). 

Partager cet article

Repost0

commentaires