Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 21:49

A l'ouest de la Sierra, il y a plusieurs canyons bien sympathiques et esthétiques. Assez original, mettre sa combinaison pendant les approches pendant lesquelles on est dans l'eau (des nages d'approches et de retours) et on peut presque l'enlever dans le canyon.

Il faut bien traverser à l'endroit le plus court pour marcher jusqu'au départ dans le conglomérat (30 minutes).

La vue est magnifique pendant toute la montée et la descente, en continu sur le lac de Vadiello ; le canyon étant un truc typique du conglomérat.

Le dernier rappel à une hauteur aléatoire en fonction du niveau d'eau, vérifier les coefficients de marée:

- marée haute= moins de corde et plus de nage

- marée basse= plus de corde et moins de nage.

 

Le but étant de ne pas être à marée basse à l'apéro.

 

     

 

 

 

 

 

Ps: les palmes sont pas vraiment utiles sauf en cas de vent violent

Partager cet article

Repost0
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 21:08

 

Pendant le séjour en Italie, trop d'eau, donc un canyon (et une roue) de secours.

Partager cet article

Repost0
9 août 2013 5 09 /08 /août /2013 22:15

On a pu ....

 

Partager cet article

Repost0
9 août 2013 5 09 /08 /août /2013 17:27

Partager cet article

Repost0
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 23:36

Partager cet article

Repost0
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 17:11

 

Avec de l'eau, froide, très froide, glacée. Jean Paul a essayé de surfer la vague mais elle est jamais arrivée.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 19:26

Dernier canyon pour clôturer la fin de cette semaine : Mortitx.

Le départ est situé à la propriété viticole. Il faut faire attention aux vols dans les véhicules (enfin c'est ce qu'ils disent). C'est par forcément évident de se garer:

- J'ai la place ? (Laurent)

- Vas y recule....Braque, braque....

- Qu'est ce tu dis ? J'entends rien...

- BRAQUE A FOND

- Quoi ? attends j'ouvre la fenêtre j'entends rien.

 

10 minutes après on envisage la marche de départ et on arrive aux premières barrières en même temps qu'un 4x4 du Parc National. On se demande ce qui va se passer, si on va se faire engeuler mais finalement le garde qui parle mieux français que nous (il sait ce qu'est du GAS) nous souhaite bon courage. En résumé et vu qu'on discutait, on a vu qu'au retour qu'il faut passer le long des vignes par la droite, passer les barrières au niveau d'un gros olivier et du refuge et peu de temps après prendre le chemin (terre rouge sur la droite). Ensuite, il faut aller de cairns en cairns dans une épaisse végétation et descendre dans ce qui est le haut du canyon pendant un bon bout de temps. Tels des petits poucets, on laisse 3 ou 4 fois des bouteilles d'eau le long de la descente (qui dans l'autre sens devient une montée interminable). La marche pour arriver au début est fastidieuse et longue.

Le canyon est une succession de petits sauts, toboggans en tuff et quelques rappels. Très esthétique. La fin arrive comme un bouquet final dans l'encaissement qui finit dans une vasque dans la mer (agitée ce jour là, seul Laurent y est allé).

Pour le retour, levez la tête et pensez qu'il faut remonter le long des falaises, si si !! Une longue via ferrata avec vue magnifique sur la côte, les grottes sous marines avec des passages originaux comme le surplomb ou la cheminée. Certain(es) ont claqué du fessier si fort que çà résonnait sur la paroi d'en face (on a dit pas de noms).

Mortixt 4 mai 2012 (31)

 

Passage assez court dans les lapiaz impressionnants (garder le bas de combi et des manches longues) où il faut partir bien à gauche et repérer les cairns et la sortie d'en haut pour éviter de passer des heures dans ce labyrinthe.

On a la caisse des jours précédents et les ravitaillements laissés en route nous aident bien. Bien cramés quand même.

Retour 10 heures plus tard à la voiture.....

- c'est bizarre la voiture (Laurent)

- Ah bon

- Merde, ils ont pété une vitre !!  C'est bizarre, il n' y a pas de verre....Ah ben non j'ai oublié de fermer la fenêtre.

 

Mais tout y est (comme au RIF, c'est notre spécialité), en conclusion laisser tout ouvert.

 

 

Un canyon magnifique (surtout de jour) qui se mérite mais faites gaffe quand même à l'ours des Baléares  (se renseigner auparavant à l'office de tourisme de Cholet/Tours pour connaître les précautions à prendre).

 

CONCLUSION: la réputation des plus beaux et originaux canyons d'Europe n'est pas usurpée. Dépaysant mais physique, ensoleillé et tranquille (on a croisé personne), paradisiaque et à 1 heure d'avion. Foncez.

 

 

Partager cet article

Repost0
26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 21:14

Après un repos bien mérité, une petite paella au riz noir d'encre de seiche du côté de San Vicente, des paris sur la durée d'enlisement du tracteur sur la plage, sur la hauteur des falaises et tout un tas de trucs inutiles.....on part ce matin là voir les conditions pour Na Mora. Direction le phare de Puerto Soller, ne vous inquiétez pas si vous voyez beaucoup (trop) d'eau à la sortie du canyon, c'est la mer ! mais il faut qu'elle soit calme, d'huile comme ce jour là. Parce que pour les puristes que nous sommes, et contrairement au topo, la sortie par la mer n'est pas réservée "aux rêveurs insouciants, aimant les jeux de hasard" mais est bel et bien possible (bonnes conditions, repérage de la sortie,.....voir DC).

Pour le premier véhicule, tant qu' à faire on pouvait presque le laisser au rond point de la route qui part sur Puerto Soller, on s'est un peu compliqué la vie. Avec le deuxième véhicule, allez au Panorama, le départ est juste là.

Une marche d'approche exquise durant laquelle on est surpris de croiser sur le chemin d'approche au milieu des oliveraies et longeant les "fincas" des bassines remplies d'agrumes à côté d'une urne; vous donnez ce que vous voulez (c'est pas en France qu'on verrait çà). Ah zut, on va devoir prendre du Martini blanc pour accompagner le citron.

Après 45 minutes, nous arrivons à une grande bâtisse restaurée en pierre entourée d'orangers, citronniers, mandariniers et d'animaux divers paons, lapins, chevaux....une vraie arche de Noë. Une des plus belles approches.

Le canyon est composé de trois parties: une première avec des petits sauts, rappels sympathiques en eau; une deuxième sans eau mais très esthétique et un final terrible.

na mora 1

Celui-ci commence par un saut dans une marmitte ensolleillée verte émeraude pour cheminer quelques mètres plus loin vers un chenal. Les égratinures des jours précédents commencent à picoter sous la combi, l'eau s'éclaircie pour devenir bleu turquoise (et salée).

na mora 2

Une étroiture finale exceptionnelle qui finit par s'ouvrir vers la mer (on a pas vu mais il est possible de monter sur la falaise à droite) et qui nous voit tel un troupeau de phoques nager pendant 3/4 d'heure (sans palme) vers le rocher caractéristique de sortie.

na mora 3

 

Suivez bien les cairns pour rentrer, même quand ils passent à travers un grillage, n'allez pas à l'observatoire, longez à flanc en visant une sorte d'aiguille (la même qu'au Mascun) pour rentrer à Puerto Soller.

 

Ne réglez pas votre moniteur, c'est bien le même canyon et ce sont bien les bonnes couleurs. Je sais çà pique les yeux...

 

 

 

Un canyon exceptionnel.

 

Ps: n'oubliez pas de rincer la quincaillerie à l'eau claire si vous voulez pas qu'elle soit bouffée par le sel (et les canyoneurs au Martini blanc et citron local si vous voulez pas qu'ils le soient aussi).

 

La suite et fin l'année prochaine si le père Noël passe et si vous avez été sages.

Partager cet article

Repost0
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 19:40

Un petit compte rendu de notre escapade aux Baléares. C'est bientôt Noël, profitez en si vous n'avez pas d'idée de cadeaux. On passe notre épisode malheureux de notre réfugié politique, notre apatride, notre refoulé aux frontières : Dédé. Ces vidéos sont présentées uniquement pour qu'il y retourne (s'il y en a qui veulent garder la surprise, ne regardez pas) Enfin, ne croyez pas que vous allez être en vacances à siroter des mojitos et autres margharitas sur la plage: 35 heures de canyon en 5 jours....même pas de tickets restaurant, rien.

On est basé à Puerto Soller, l'endroit où il vaut mieux pas passer son permis tellement les rues sont étroites, tout de façon ils s'en foutent ils font que du vélo, un vrai cauchemar.

 baléares vélo

 

 C'est quand même le meilleur coin, assez central pour aller faire les principaux canyons et un petit port de pêche sympathique, où l'on peut trouver du gros poisson, et pas du thon.

 

P5020171 

 

On commence par le canyon de Diner, canyon sec pour se mettre en jambes, joli mais des chaos assez long à la fin. Le deuxième jour on enchaine avec le canyon de Biniaraix. Une approche fort sympathique sur un chemin pavé sur toute la longueur au milieu  des énormes terrasses d'oliviers. Il faut bien aller jusqu'au col, tout en haut (si,si) pour le départ, ce qui fait déjà une bonne rando. Un canyon sympathique avec de jolis cascades de tuff.

 

3ème jour, les choses sérieuses commencent. On arrive dans le trio magique, la crème de la crème, du lourd de chez lourd. C'est parti les frontales sur la tête pour un voyage au centre de la terre. Passé la première demi-heure fastidieuse (ne mettez pas la combi au moulin attendez les premières vasques), où le sol est jonché de morceaux de verre....on comprend dès la première vasque d'où provient le nom du canyon.

 

gorg blau 1

      La première partie est composé de saut, marche, marmittes pièges, rappels dans une ambiance spéléo jusqu'à ce que les parois se resserent et que la pénombre s'installe. Il fait rapidement totalement noir (surtout quand la frontale marche pas) pendant 2 heures 30. L'eau est très froide, les sauts sont nombreux. Contrairement à ce qu'on a pu lire ou entendre, c'est assez évident dans le cheminement par contre pas mal de sauts et de rappels donc faire très gaffe pour équiper et bien sonder, car en cas de problème c'est la grosse galère.

Une bonne grosse remontée bien raide d'au moins deux heures pour une journée totale de 10 heures (on a un peu exploser les topos) et un retour tardif. Cà commence à devenir une sale habitude.

 

Un canyon très beau, très original.

 

A plus 

 

Ps: il y a des blaireaux qui ferment mal leur bidon et qui font la moitié du canyon avec 5 kilos de plus dans le sac, il y en a qui prennent pas la clé de la voiture de la navette, il y en a qui ont une lampe qui marche pas, il y en a qui bloquent les cordes, il y e n a qui oublient leur casque, etc......ct'équipe de bras cassés.

 

 

Partager cet article

Repost0
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 20:20


Dernier jour autorisé de la saison. 18 agents très spéciaux venus de toute la France.








Partager cet article

Repost0