Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 19:40

Un petit compte rendu de notre escapade aux Baléares. C'est bientôt Noël, profitez en si vous n'avez pas d'idée de cadeaux. On passe notre épisode malheureux de notre réfugié politique, notre apatride, notre refoulé aux frontières : Dédé. Ces vidéos sont présentées uniquement pour qu'il y retourne (s'il y en a qui veulent garder la surprise, ne regardez pas) Enfin, ne croyez pas que vous allez être en vacances à siroter des mojitos et autres margharitas sur la plage: 35 heures de canyon en 5 jours....même pas de tickets restaurant, rien.

On est basé à Puerto Soller, l'endroit où il vaut mieux pas passer son permis tellement les rues sont étroites, tout de façon ils s'en foutent ils font que du vélo, un vrai cauchemar.

 baléares vélo

 

 C'est quand même le meilleur coin, assez central pour aller faire les principaux canyons et un petit port de pêche sympathique, où l'on peut trouver du gros poisson, et pas du thon.

 

P5020171 

 

On commence par le canyon de Diner, canyon sec pour se mettre en jambes, joli mais des chaos assez long à la fin. Le deuxième jour on enchaine avec le canyon de Biniaraix. Une approche fort sympathique sur un chemin pavé sur toute la longueur au milieu  des énormes terrasses d'oliviers. Il faut bien aller jusqu'au col, tout en haut (si,si) pour le départ, ce qui fait déjà une bonne rando. Un canyon sympathique avec de jolis cascades de tuff.

 

3ème jour, les choses sérieuses commencent. On arrive dans le trio magique, la crème de la crème, du lourd de chez lourd. C'est parti les frontales sur la tête pour un voyage au centre de la terre. Passé la première demi-heure fastidieuse (ne mettez pas la combi au moulin attendez les premières vasques), où le sol est jonché de morceaux de verre....on comprend dès la première vasque d'où provient le nom du canyon.

 

gorg blau 1

      La première partie est composé de saut, marche, marmittes pièges, rappels dans une ambiance spéléo jusqu'à ce que les parois se resserent et que la pénombre s'installe. Il fait rapidement totalement noir (surtout quand la frontale marche pas) pendant 2 heures 30. L'eau est très froide, les sauts sont nombreux. Contrairement à ce qu'on a pu lire ou entendre, c'est assez évident dans le cheminement par contre pas mal de sauts et de rappels donc faire très gaffe pour équiper et bien sonder, car en cas de problème c'est la grosse galère.

Une bonne grosse remontée bien raide d'au moins deux heures pour une journée totale de 10 heures (on a un peu exploser les topos) et un retour tardif. Cà commence à devenir une sale habitude.

 

Un canyon très beau, très original.

 

A plus 

 

Ps: il y a des blaireaux qui ferment mal leur bidon et qui font la moitié du canyon avec 5 kilos de plus dans le sac, il y en a qui prennent pas la clé de la voiture de la navette, il y en a qui ont une lampe qui marche pas, il y en a qui bloquent les cordes, il y e n a qui oublient leur casque, etc......ct'équipe de bras cassés.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

cécile LB de cholet (plus pour longtemps...) 17/12/2012 16:43


beau résumé... merci xavier


je te trouve un peu dur sur notre équipe de bras cassés parce qu'on s'est rien cassé!!!


allez-y : c'est trop beau, il fait chaud, y'a la mer, la montagne et les potes pour l'apéro